Communications avec la communauté universitaire.

Lors de précédentes négociations d’ententes collectives, l’Université de Saint-Boniface a pris note que la communauté universitaire aimerait être davantage informée en cours de processus.

Afin de répondre positivement à cette demande, l’USB s’assurera de tenir informés la communauté universitaire, notamment sur les différentes étapes du processus ainsi que sur certains thèmes en discussions.

Il est cependant à noter que les lois du travail imposent certaines limites à l’établissement quant à ce qu’il est autorisé à partager avec la communauté universitaire, et ce afin de ne pas compromettre le processus de négociations ou encore afin d’éviter d’être perçu comme négociant directement avec les membres de ses unités syndicales.

Ceci dit, l’USB s’engage à partager autant d’information qu’elle lui sera possible, et ce, dans les plus brefs délais.

Note de service

Destinataires : Les membres du personnel de l’Université de Saint-Boniface
Expéditeur : René Bouchard, vice-recteur à l’administration et aux finances
Date : Le 19 avril 2017
Objet : La Loi sur la viabilité des services publics

Le 20 mars 2017, le gouvernement du Manitoba a déposé le projet de loi 28 – La Loi sur la viabilité des services publics. Le projet de loi crée une « période protégeant la viabilité » de quatre (4) ans au cours de laquelle l’augmentation de la rémunération des employés du secteur public est limitée aux pourcentages qu’il fixe.

Le projet de loi s’applique à 120 000 fonctionnaires au Manitoba et aura une incidence sur les membres du personnel syndiqués et non syndiqués de l’Université de Saint-Boniface. Les employées et employés ne peuvent recevoir aucune augmentation de salaire (0 %) au cours des deux (2) premières années de la période protégeant la viabilité. Par la suite, l’augmentation maximale est fixée à 0,75 % pour la troisième année et à 1,0 % pour la quatrième année.

La période protégeant la viabilité ne commence pas à la même date pour tous les membres du personnel. Pour les employées et employés syndiqués, elle commence avec l’expiration de la convention collective qui fixe la rémunération qui leur est versée le 20 mars 2017. Donc, puisque les trois (3) conventions collectives sont expirées depuis le 31 juillet 2016, la période commence rétroactivement le 1er aout 2016. La période protégeant la viabilité s’applique également à tous les employées et employés non syndiqués, y compris les membres de l’équipe de direction.

Il est important de noter que le projet de loi ne porte pas atteinte aux progressions d’échelons dans la mesure où elles sont prévues par une échelle salariale déjà établie. De plus, les bénéfices et les congés annuels restent comme tels.

Nous suivons le cheminement du projet de loi 28 de près et vous tiendrons au courant des prochaines étapes.

Mémo

Date : Le 7 février 2017

L’Université et la PASA-USB ont négocié les 7 et 11 octobre 2016, ainsi que les 18, 22, 25 et 29 novembre 2016 et les 2 et 21 décembre 2016.  Les deux (2) parties se sont entendues sur plusieurs clauses non-monétaires et ont décidé de suspendre les négociations sur les clauses monétaires et de reprendre une fois que les autres tables sont réglées.

L’Université et l’APPUSB ont amorcé les négociations le 10 janvier 2017.  Les négociations se sont poursuivies les 12, 24 et 31 janvier 2017.  Autres dates sont prévues en février 2017.

Mémo

Date : Le 20 octobre 2016

Tel qu’annoncé en juillet, les premières rencontres de négociations entre L’Université et les trois (3) unités syndicales ont eu lieux début septembre. À la demande du syndicat, les négociations auront lieu dans l’ordre suivant :

  1. Personnel à l’appui des services académiques de l’Université de Saint-Boniface (PASA-USB)
  2. Association des professeurs de l’École technique et professionnel (APÉTP)
  3. Association des professeurs et professionnels de l’Université de Saint-Boniface (APPUSB)
  4. La table commune (éléments communs aux trois unités)

Dans le cadre des premières rencontres, l’Université et les trois unités ont échangé leurs propositions respectives aux dates suivantes :

  • (PASA-USB) le 13 septembre 2016.
  • (APPUSB) le 16 septembre 2016
  • (APÉTP) le 6 octobre 2016

L’Université et la PASA-USB ont amorcé les négociations au début d’octobre. Les deux (2) parties se sont rencontrées le 7 et le 11 octobre 2016.  Il est prévu que les négociations se poursuivront le 15 novembre 2016.  Plusieurs dates sont prévues en novembre et décembre 2016.

Mémo

Date : Le 29 juillet 2016

Tel que mentionné dans la note de service du 13 avril 2016, la date du 31 juillet 2016 a marqué la fin de nos ententes collectives et ce pour les trois unités suivantes : Association des professeurs et professionnels de l’Université de Saint-Boniface (APPUSB), Association des professeurs de l’École technique et professionnelle (APETP) et Personnel à l’appui des services académiques de l’Université de Saint-Boniface (PASA-USB).

Nous sommes heureux de communiquer à la communauté universitaire qu’un premier calendrier de rencontre a été entériné cette semaine avec l’ensemble des parties concernés. Il est prévu que les rencontres auront lieu dès la mi-septembre.

Note de service

Destinataires : Communauté universitaire
Expéditeur : René Bouchard, vice-recteur à l’administration et aux finances
Date : Le 13 avril 2016
Objet : Négociations collectives 2016

Le 31 juillet 2016 marquera la fin des présentes ententes collectives pour les trois unités suivantes : Association des professeurs et professionnels de l’Université de Saint-Boniface (APPUSB), Association des professeurs de l’École technique et professionnelle (APETP) et Personnel à l’appui des services académiques de l’Université de Saint-Boniface (PASA-USB).

En date du 6 avril 2016, l’Université de Saint‑Boniface a informé le Syndicat des employés généraux et du gouvernement du Manitoba (SEGM) de la composition des comités de négociation pour la partie patronale en vue des prochaines négociations collectives. L’équipe patronale pour les trois tables sera composée des membres suivants:

  1. Maître Christian Monnin, Hill Sokalski Walsh Olson S.E.N.R.L., porte-parole
  2. Madame Lorraine Roch, Directrice des ressources humaines
  3. Maître Stéphane Dorge, Secrétaire général

L’Université a choisi de faire appel à un service professionnel externe afin d’agir à titre de porte-parole et de représentant dans le cadre du renouvellement des trois (3) ententes collectives. L’utilisation d’une ressource professionnelle externe lui permettra une meilleure rationalisation de ses ressources humaines, tout en maintenant la tradition de négociations contractuelles professionnelles et respectueuses avec ses trois unités syndicales.

Les renseignements et les mises à jour seront partagés avec la communauté universitaire au fur et à mesure que les négociations progresseront.